06 février 2007

Couvre-chef et curieux échanges

Le vendeur me demande si « je suis dans un trip Orange mécanique » avec tutoiement et clin d’œil à la clé comme si nous étions de vieux copains. Je répond machinalement que non - c’est simplement que je ne comptais pas sortir aujourd'hui donc ne me suis pas habillée, et quand j’ai réalisé que j’avais un besoin urgent de lentilles, j’ai mis n’importe quoi - sans oser lui demande ce qui motive cette comparaison, les restes de maquillage dégoulinant, le sang sur le pantalon  ou juste le chapeau ?

Un peu plus avant dans la semaine, avec ce même chapeau, m’a interpellée un prof – non pas UN prof, mais LE prof toujours le même, celui qui est l’auteur de cette fameuse phrase « Moi, Racine, je m’en fous », celui qui m’a mis dix-huit, celui dont les cours ressemblent plus à une représentation théâtrale qu’à des cours, bref, le prof que je regretterai. « Sabina ! » Je souris avec perplexité. « Chaque fois que vous mettez ce chapeau vous me faites penser à Sabina, elle devait avoir le même » Qui donc est Sabina ? Ce n’est que bien plus tard que j’aurais la réponse à cette question. Sabina de L’Insoutenable Légèreté de l’Etre, de Kundera, bien sûr, on n’en sort pas. Elle possède effectivement un chapeau – et il s’agit d’un accessoire érotique, décliné de bien des façons dans l’œuvre. Je pique un fard à ce souvenir, et me félicite de n’avoir pas compris la référence sur le coup.

Le lendemain, ce même prof s’assoit sur l’Escalier à mes côtés et nous causons. « Vous avez un gros potentiel, vous savez, me dit-il. Vous donnez seulement l’impression de ne pas savoir très bien où vous voulez aller. » Et puis : « Vous êtes une passionnée de littérature, et c’est ce qui vous portera. » Mais : « Je pense que vous avez un peu trop tendance à vous servir du texte comme d’une barrière protectrice contre la réalité » Pourquoi suis-je aussi transparente, bon sang ? Je baisse les yeux sur mes mains crispées sur mon livre. « Vous savez, la vraie vie, ce n’est pas si mal… »

Posté par Delhicat_Raven à 09:32 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Couvre-chef et curieux échanges

    Il a l'air curieux ton prof, mais c'est sympa qu'il vienne te parler. Le jour ou un de mes profs posera son royal popotin à côté du mien sur les marches d'un escalier... oulalala, je n'ose pas l'imaginer ! (si c'est un mec je penserais qu'il me drague, mais si c'est une nana... je penserais qu'elle est lesbienne... => oui je sais, je réduis tout au "q" mais je suis pas en psycho pour rien... )


    bisous miss!
    Miho

    Posté par Miho, 07 février 2007 à 22:09 | | Répondre
  • Pas de problèmes, moi je ne suis qu'en lettres et ça ne m'en empêche pas ^^

    Posté par Raven, 08 février 2007 à 12:26 | | Répondre
Nouveau commentaire